Financer un chantier de rénovation énergétique.

L »objectif d »une bonne installation est d »obtenir le plan d »amortissement le plus court.

Par exemple, si vous faites réaliser, dans une maison dont le budget chauffage est de 1 500 € annuel, des travaux d »isolation ou d »énergies renouvelables pour un montant de 12 000 €, vous pouvez (voir les conditions) bénéficier d »un crédit d »impôts de 5 200 €. Si ces travaux entraînent une baisse de 50 % de votre budget vous allez économiser 750 € par an. Votre durée d »amortissement est de 9 ans.

La bonne approche est donc de quantifier les incitations fiscales, vérifier vos droits à des subventions et trouver un financement. En effet il serait certainement dommage d »utiliser votre épargne de sécurité alors que vous pourriez bénéficier de taux attractifs pour ce type de réalisation. En agissant de la sorte, vous n »aurez pas à baisser votre pouvoir d »achat et à terme vous continuerez à bénéficier de votre nouveau confort tout en profitant de votre augmentation de pouvoir d »achat. Quel que soit le mode de financement retenu, il est clair que seule l’étude de son coût total permet une comparaison valable. Ce calcul doit tenir compte de tous les paramètres (Intérêts, assurance, pression financière, perte de revenu d’épargne etc.)’,

14 octobre 2011Lien Permanent Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>