Le paradoxe ventilation

Jusqu’à il y a environ 20 ans la ventilation était dite « naturelle par défaut d’étanchéité ». Les performances des fenêtres actuelles limitent considérablement ce phénomène et il y a donc lieu de le traiter soit en VMC (ventilation mécanique controlée) soit en VMI (ventilation mécanique insufflée).

Nous nous trouvons donc face à un pradoxe, j’isole mais je dois renouveler l’air de la maison car c’est une nécessité vitale pour :

  • apporter un air neuf et pourvoir à nos besoins en oxygène,
  • évacuer les odeurs et les polluants qui s’y accumulent,
  • éliminer l’excès d’humidité.

Pour assurer notre sécurité, il faut impérativement éviter le confinement, préserver la qualité de l’air et éliminer humidité et polluants. La ventilation est une des clefs de voûte d’un « Eco-chantier ».

 

14 octobre 2011Lien Permanent Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>